L'édito de la semaine   


« Tout doit s’accomplir »

Ac 3, 13-15.17-19; Ps 4 ; 1 Jn 2, 1-5a; Lc 24, 35-48

 

La foi des premiers témoins de la résurrection s’appuie sur des signes : vide du tombeau, stigmates de Jésus. Mais cette foi opère aussi une synthèse entre l’espérance d’Israël et ce que Jésus de Nazareth a subi afin de pouvoir dire avec assurance, « cela devait se passer », « c’est ce qui était promis ». Cette assurance de nos premiers frères est la nôtre aujourd’hui. Non pas pour reproduire le même schéma, mais pour – dans une véritable conversion de notre cœur – discerner ce vers quoi notre « ici et maintenant » éclairé par notre foi nous conduit à espérer.

 

 

+ P. Guillaume LANGLOIS



Edito de la semaine prochaine